Demi Portion – Sans commentaire

Sans commentaire – Demi Portion Lyrics, Letra:
Couplet 1
Ouais
Je persévère, balance du son façon trop sévère
Le faux devient vert et aussitôt, il en perd ses vers
Cherche la bonne manière, j’veux pas qu’mon fils tienne le revolver
J’veux qu’il aime sa mère, pas les faits divers
Partenaire, actionnaire, on connait l’truc
Apprendre à leur faire mal avec un dictionnaire
Expert j’opère, on gagne, on perd, comme d’hab’ mon frère
On récupère les points avant d’jeter la pierre
Comment dois-je faire ? J’avance doucement, jamais hésitant
Toujours dans les temps, tu connais le plan

Refrain
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans comment’

Couplet 2
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Documentaire comme l’abus Strauss Khan à l’hôtel
Le printemps Arabe, tu l’as vu de Tunis à Le Caire
Les pays en guerre, ceux qui n’arrivent plus à allumer l’antenne
La perte d’humain, les pauvres ou le manque alimentaire
On a joué avec le feu et puis déssécher les fontaines
Fautif, personne se motive, ouais le monde s’éteint
T’avoues qu’j’crois pas au monde merveilleux ici-bas
Les belles images, oui c’est pour Sony et Toshiba
On baisse les bras, vise l’état, c’est la même fable
Visionnaire donc vingt ans après représente Fabe
Refrain
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans comment’

Couplet 3
Si Jean-Marie courait aussi vite que j’l’emmerde, il s’rait tellement loin
Avant, j’les détestais mais aujourd’hui, j’les aime tellement moins
C’est l’gimmick, pour clin d’œil?, j’ai un gros délire
Oui, microphone, microphone branché, je m’sens tellement bien
PDG de l’entreprise, de la rime consciente
On a des employés et des connards à la présidence
Les nôtres à la cour d’assises, d’où la peur du racisme
On dit que les mêmes s’en sortent, on dit que les mêmes s’exilent
L’allure est présentable, on ne plaisante pas
Envoie l’instru’, savoure le son comme un dix ans d’âge

Pont : Fabe & Nagui
– Non, c’est fatiguant
– Qu’est c’qu’est fatiguant ?
– Mais j’sais pas, c’est pas ça du rap, le rap, c’est c’qu’on vient d’faire. C’est c’qui y a des tas d’gens qui font, et faut arrêter d’prendre ça à la dérision et blaguer comme ça parce que, j’sais pas, moi, ça m’fait pas rire
– Ah non, on va pas arrêter du tout
– Et y a plein d’gens qu’ça fait pas rigoler. Non, on peut blaguer, c’est clair. Mais moi, j’sais pas, j’suis pas là d’dans
Refrain
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans commentaire
Ma façon d’envisager le rap est élémentaire
Par contre, quand j’ai fini mon couplet, c’est sans comment’

Letra lyrics lyric letras versuri musiek lirieke tekstet paroles

%d blogueiros gostam disto: