joysad – Gomar

Gomar – joysad Lyrics Letra:
PAROLES:
Couplet
Faut du papel
Que je puisse t’emmener partout
Dans les suites, dans les hôtels
T’auras pas pied
Accrochée aux rideaux depuis une heure
La bougie a fondu par terre
On se connaît par coeur
T’attends que je sois assez pété
Pour venir me chevaucher les jambes écartées
Ouais, t’as un coeur d’or
Bébé, viens on baise encore avant de partir
J’mets le starter
Le body dedans, c’est bon, faut y aller
Les bagages sont déjà rangés à l’arrière
Pour toi et moi, je me ferais taillader
Personne m’arnaque, je suis trop terre-à-terre
Ces chiens nous veulent dé-soudés mais jamais tu ne verras les dessous d’elle, non
Bébé ne veut pas que je paye les sous-vêtements
Mais je gagne beaucoup de sous bêtement
Avant, j’étais déçu d’aimer
Mais t’es arrivée si vite et soudainement
Je voulais brancher des putes, les péter
J’me suis dit qu’avec toi ce serait dément
Bébé, j’fais du rap, ouais mais j’ai l’temps
J’veux qu’on voyage comme des gitans
Du rap j’ai la potion, j’suis tombé d’dans
Je me croyais nul mais en fait non

Pont
Tous les jours on s’fait la tête, c’est la merde
J’me rattrape pour qu’tu lâches pas l’affaire
J’vais couper court, crois pas qu’j’baise à Paris
Car te mentir, j’sais pas le faire
Tous les jours on s’fait la tête, c’est la merde
J’me rattrape pour qu’tu lâches pas l’affaire
J’vais couper court, crois pas qu’j’baise à Paris
Car te mentir, j’sais pas le faire

Refrain
Donc me prends pas la tête
Mets tes shoes, viens te balader
Qu’on fume un 20 balles à deux
Quand le livreur arrive, ce sera la fête
Quand je crois qu’on se comprend et qu’on s’écoute
Et qu’on est à deux doigts de se pardonner tout
Tu me prends pour un menteur égoïste mais crois pas que je pourrais t’abandonner toi

Couplet 2
Là, t’es pas là
J’continue à m’péter le crâne
J’ai laissé tomber mes idées crades
Tu sais, celles où je te faisais des crasses
La tromperie, dans mon joint j’écrase
Plus la tête à lécher des chattes
J’attire les putains qui savent que quand je suis dehors c’est pour claquer des sous
Je veux voir que la mienne mais elle ne veut plus sortir tous les soirs elle finit déçue
J’gratte sur toi, j’ai le casque à la main
Le micro à gauche et Baloo à ma droite
J’craque sur toi le coeur sur le main
Et mon coeur il saigne car on va pas se voir
J’suis déboussolé, j’trouve pas le droit chemin
Je compte sur toi pour qu’on puisse le voir
Quand j’te parle de papel, j’parle pas de parchemin
On aura des bifftons, faut le voir pour le croire
“Chômeur, chômeur”, me disait-elle
“J’sais que tu baises des tes-pu à l’hôtel”
Gomar, Gomar, bien trop vénère
Un petit conflit, une semaine d’enfer
Teau-mar, teau-mar, me tombe sur la tête
Quand elle m’insulte alors que je regrette
Connard, connard, je sais que je le suis
J’lui reproche des choses que je fais aussi

Pont
Tous les jours on s’fait la tête, c’est la merde
J’me rattrape pour qu’tu lâches pas l’affaire
J’vais couper court, crois pas qu’j’baise à Paris
Car te mentir, j’sais pas le faire
Tous les jours on s’fait la tête, c’est la merde
J’me rattrape pour qu’tu lâches pas l’affaire
J’vais couper court, crois pas qu’j’baise à Paris
Car te mentir, j’sais pas le faire

Refrain
Donc me prends pas la tête
Mets tes shoes, viens te balader
Qu’on fume un 20 balles à deux
Quand le livreur arrive, ce sera la fête
Quand je crois qu’on se comprend et qu’on s’écoute
Et qu’on est à deux doigts de se pardonner tout
Tu me prends pour un menteur égoïste mais crois pas que je pourrais t’abandonner toi

%d blogueiros gostam disto: