Kendji Girac – Dernier métro

Dernier métro – Kendji Girac Lyrics Letra:
KENDJI GIRAC : J’ai bien compris l’poids des mots, à chacun son fardeau
Je ne regarderai plus derrière moi, si il le faut, je roulerais sans rétro
Mais le temps a tout effacé, avec le temps tout s’en va
J’aimerais te parler de ces choses qui s’en vont et ne reviennent pas
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro

GIMS : Je vois les gens, ont-ils remarqué?
Là, sur le banc, nul part où aller
Dans la spirale qui m’emporte, j’voudrais m’envoler (j’voudrais m’envoler)
Et puis, la vie vient et balaye les souvenirs de notre enfance
Quand j’étais gosse, moi, j’pensais que rien n’avait d’importance
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro

La la la la la la la la la
La la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la la la

Rouler sans rétro
Repartir à zéro
À chacun son fardeau
Ferme les yeux sur mes défauts
Rouler sans rétro
Repartir à zéro
À chacun son fardeau
Ferme les yeux sur mes défauts
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro
Décidément, c’est pas si facile, j’ai dû mettre de côté mon ego
Tout ça, résonnait comme un écho sur le quai du métro

La la la la la la la la la
La la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la la la
La la la la la la la la la
La la la la la la la la la
La la la la la la la la la la la la la la la

GIMS :Rouler sans rétro
Repartir à zéro
À chacun son fardeau
Ferme les yeux sur mes défauts
KENDJI GIRAC :Rouler sans rétro
Repartir à zéro
À chacun son fardeau
Ferme les yeux sur mes défauts

%d blogueiros gostam disto: