Kepler – On Recommence

Letra “Kepler – On Recommence” Official Lyrics


Paroles de “On Recommence”

Intro

Woah
Woah (Mafia)
Papo uma, papo uma, papo uma
Eh (Ouh, oui, charcle)


Couplet 1

Kepler l’oseille, c’est la revanche (Bah oui)
Je sors les bécanes, c’est mon val-che (Nion), baby veut que j’la chevauche (Han)
Mais putain qu’elle est grave che-m’ (Bah ouais) donc archeum, je repars seul (C’est vrai)
Tchiki-tchiki, c’est impossible (Bah oui), pour mes habits, je guette même pas l’prix (Rah)
Pour mes amis, je veux du Gucci, avant tout ça, faudrait peut-être un Uzi (Papo uma)
Faut le million à tout prix, v’-esqui les broutilles, mentale à Poutine (Bah oui)
On accumule les soucis, faut des trons-li, un fils comme un Tounsi (Mafia)
On accumule les soucis, faut des trons-li

cujBpY

Refrain

On prend les mêmes, on recommence (Oh-oh)
Toi, t’es pas prêt pour nous devancer (Papo uma, papo uma, papo uma, oh-oh)
On prend les mêmes, on recommence (Mafia, oh-oh)
Toi, t’es pas prêt pour nous devancer (Eh-eh, j’veux pas d’tes vacances à Venice)


Post-refrain

Tchiki-tchiki, c’est impossible, on prend les mêmes, on recommence
Tchiki-tchiki, c’est impossible, ils ont cru pouvoir nous devancer
Tchiki-tchiki, c’est impossible, on prend les mêmes, on recommence
Tchiki-tchiki, c’est impossible (Woah, woah)


Couplet 2

On était deux quand j’ai commencé, on se faisait confiance (Bah oui)
Donc on a sorti Shotas (Bah oui), hun, j’attire les chaudasses (Grr, rah)
Tchiki-tchiki, j’suis dans l’tieks, tchiki-tchiki, dans la tess
Crois pas qu’on est fait, il en faut plus pour nous faire, faire, faire
Ma chérie, faut pas pleurer, les garçons de PSO sont comme ça
Les garçons de PSO sont comme ça, Guantanamo, c’est comme ça
Ici, c’est un terrain hostile (Rah), nous devancer : impossible
Ici, c’est un terrain hostile, nous devancer : impossible


Refrain

On prend les mêmes, on recommence (Oh-oh)
Toi, t’es pas prêt pour nous devancer (Papo uma, papo uma, papo uma, oh-oh)
On prend les mêmes, on recommence (Mafia, oh-oh)
Toi, t’es pas prêt pour nous devancer (C’est Kepler, pas Vénus, j’veux pas d’tes vacances à Venice)

Post-refrain

Tchiki-tchiki, c’est impossible, on prend les mêmes, on recommence
Tchiki-tchiki, c’est impossible, ils ont cru pouvoir nous devancer
Tchiki-tchiki, c’est impossible, on prend les mêmes, on recommence
Tchiki-tchiki, c’est impossible (Woah, ils ont cru pouvoir nous devancer)

%d blogueiros gostam disto: