Leto – Train de vie ft. PLK

Train de vie – Leto Paroles ft. PLK Lyrics Letra:
Leto
Compter les sous, compter les sous (wo-ouh)

PLK
Compter les sous, c’est devenu mon travail à plein temps

Showcase par-ci, showcase par-là, j’suis là où on m’attend
Kenza ou Agathe, j’suis un bad guy mais j’apprends
A jeun ou khabat, j’suis dans l’4×4, noir allemand

Leto
On sait faire que du bifton, j’suis devenu une machine à billets (yeah, yeah, yeah)
J’enchaîne les soucis, j’me dis que c’est dû à mon train d’vie (wo-ouh-wo)
Elle me dit qu’elle est grave love de moi (grave love de moi), beaucoup de streaming maintenant (de streaming maintenant, yeah, yeah)
Je vais de ville en ville toute l’année

Leto & PLK

Elle me dit qu’elle est grave love (grave love), moi, j’suis bon qu’à compter les pesos (bon qu’à compter les pesos)
On peut pas finir pauvre (finir pauvre), en chien, j’irai braquer la que-ban (tou-tou-tou)
Trop de frérots condamnés (‘damnés), on court après le million quitte à tomber (yeah, yeah)
C’est pour le terrain que ça re-ti (yeah, yeah), moi, j’ai gardé la même appétit (yeah, yeah)
Pas de blague dans le hall, la vie, ici, ne te laisse aucun répit (aucun répit)
Tu sais que c’est tout pour le papier (papier), t’as passé ton enfance à tartiner (tartiner)
Loin des boug’zer de Gare du Nord (Gare du Nord), yeah, je viens de là où il faut des sous sinon, t’es cuit
J’ai des bastos et de la dope de qualité (eh)

PLK
Compter les sous, c’est devenu mon travail à plein temps
Showcase par-ci, showcase par-là, j’suis là où on m’attend
Kenza ou Agathe, j’suis un bad guy mais j’apprends
A jeun ou khabat, j’suis dans l’4×4, noir allemand

Leto & PLK
On sait faire que du bifton, j’suis devenu une machine à billets (yeah, yeah, yeah)
J’enchaîne les soucis, j’me dis que c’est dû à mon train d’vie (wo-ouh-wo)
Elle me dit qu’elle est grave love de moi (grave love de moi), beaucoup de streaming maintenant (bah ouais, eh, yeah, yeah)

Je vais de ville en ville toute l’année

PLK
Eh, j’ai bientôt b’soin d’un architecte, “RS” écrit sur l’appuie-tête
J’ai des gros bras, j’ai des p’tits pec’, j’fume la be-her, j’vends la zipette
Bah ouais, j’veux du Python dans l’habitacle (bah ouais), y a pas d’piston, pas d’amical
Pour moi, tout roule comme un 10K (c’est vrai), j’fume la beuh, c’est médical, bah ouais (ouh oui)
Depuis tit-pe, j’suis impliqué (cheh), capuché comme au Tibet (c’est vrai)
Qualité et quantité (hun hun), c’est mon quartier, c’est ma cité, bah ouais
Alors, j’ai mis l’pétard sous l’siège (ouh), pour éviter les gars sous cess’ (ouh)

J’suis un mec franc, j’vais pas t’sucer mais si t’es pas content, y a pas d’souci
On y va, j’traîne pas dans les boîtes, si ça marche pas, j’pose deux tapins dans les bois
Ça dit quoi ? J’v’-esqui Paris Match, j’veux pas de sale image donc les mythos, les baltringues, ça dégage (ouh oui), eh

PLK
Compter les sous, c’est devenu mon travail à plein temps
Showcase par-ci, showcase par-là, j’suis là où on m’attend
Kenza ou Agathe, j’suis un bad guy mais j’apprends
A jeun ou khabat, j’suis dans l’4×4, noir allemand

Leto
On sait faire que du bifton, j’suis devenu une machine à billets (yeah, yeah, yeah)
J’enchaîne les soucis, j’me dis que c’est dû à mon train d’vie (wo-ouh-wo)
Elle me dit qu’elle est grave love de moi (grave love de moi), beaucoup de streaming maintenant (de streaming maintenant, yeah, yeah)
Je vais de ville en ville toute l’année

Leto
On sait faire que du bifton, j’suis devenu une machine à billets (yeah, yeah, yeah)
J’enchaîne les soucis, j’me dis que c’est dû à mon train d’vie (wow)
Elle me dit qu’elle est grave love de moi, beaucoup de streaming maintenant (de streaming maintenant, yeah, yeah)

Je vais de ville en ville toute l’année
Letra lyrics lyric letras versuri musiek lirieke tekstet paroles

%d blogueiros gostam disto: