Rvzmo – Raz

Raz Lyrics
Rvzmo – Raz Lyrics

Paroles de “Raz”

Intro : tag
Zeg P know the true

Couplet unique
Si tu leur montres rien, ça sous-estime (logique), y a qu’pour mes vrais res-frè qu’j’ai l’estime (logique)
Laisse-les parler, laisse-les voir (laisse), on avance même quand c’est pas c’qu’ils croient (laisse)
Ils dépensent plus qu’ils en ont dans la poche (ouais, ouais), jouent des rôles genre sont OP dans la ville (ah ouais)
Dans la vraie vie, j’te vois pas, j’te vois jamais (psch), j’écoute personne mais j’еntends quand ça jacte de moi
Quе des sales bouches qui ont rien rentrées d’la journée, qu’attendent qu’tout tombe du ciel (han)
Pochons dans la sacoche que j’tournais sur Paname pour ce que tu sais (pour ce que tu sais)
J’en ai trop vu, pas assez fait, j’fais l’papier mais pas la fête (pas assez fait)
Il en manque beaucoup mais j’suis à l’aise, dans l’fer, on m’reconnait si on baisse la f’nêtre
J’apparais, quand j’veux, j’disparais, ça fait des envieux, il paraît (il paraît)
On connaît les enjeux, on est bien dans l’jeu, ça devient dangereux, faut qu’j’m’arrête (faut qu’j’m’arrête)
Tout devient marrant quand y a tout qui va, si j’vais bien, ma mère aussi (aussi)
Y a qu’la suite qui est motivante, on ferme pas l’œil, on fait qu’bosser (jamais)
En tout cas, on fait l’possible, faut encaisser et rendre les coups qu’on a réussi de la vie avant qu’tout coupe (pah, pah)
“Razmo”, le nom d’l’artiste (pah, pah), pour les intimes, c’est “Raz” tout court
Beaucoup d’enculés voudraient ma place, faut v’nir la cher-cher mais elle est chère (est chère)
J’dis c’que j’veux, j’fais c’que j’veux, ça fait quatre mois qu’j’ai pas coupé mes cheveux et alors ? On les baise (on les baise)
La be-bar, la kichta qui s’épaissit, y en a trop qui m’ont pris pour l’imbécile
J’prends tout, maintenant, j’fais plus l’indécis (ouais), j’veux quelque chose, je l’achète, les papiers j’signe (ouais)
J’m’en bats les illes-cou qu’on m’apprécie (ouais), rien à foutre, plus de doutes, zéro pression (ouais)
J’évolue à chaque fois qu’j’fais un pas, j’évolue à chaque fois qu’j’fais un pas
J’évolue à chaque fois qu’j’fais un pas, j’ai plongé la tête la première, j’ai fait un plat mais j’suis là
Té-ma, sans m’noyer, j’ai trouvé l’chemin, si j’veux, demain, j’ai un nouveau chez moi (pah, pah)
Tout l’monde à l’abri, j’réponds aux caprices, même avant la musique, j’faisais c’qu’il fallait
Aux vrais, j’rendais visite pour voir si tout allait, y a beaucoup d’parasites, y autant d’galères
C’est dans tes yeux que j’vois qu’t’es pas net (ah ouais), j’suis plus trop du genre à dépanner (jamais)
J’vois qui vous êtes depuis des années, ceux qui peuvent te baiser, c’est tes amis
On veut pas voir ailleurs (on veut pas voir ailleurs), on veut juste une vue meilleure
Que celle qu’on tient par défaut (par défaut), tout refermer sans les fautes (sans les fautes)
On veut pas voir ailleurs (on veut pas voir ailleurs), on veut juste une vue meilleure
Que celle qu’on tient par défaut (par défaut), tout refermer sans les fautes (sans les fautes)
Outro
Faut tout refermer sans les fautes
Taffe, taffe, taffe, taffe

Rvzmo

%d blogueiros gostam disto: